Saltear al contenido principal
04 26 46 02 75 info@casasnatura.fr Casas Natura Suisse Info Suisse:(+41) 78 922 32 11 Casas Natura Suisse Allemagne Web
Nouveau Article De Lanouvellerepublique.fr Oú Apparaît Casas Natura

Nouveau article de lanouvellerepublique.fr oú apparaît Casas Natura

Montée en cinq jours c’est «la maison du bonheur»

24/01/2016 05:38
Valérie Pernette
http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Communes/Montrieux-en-Sologne/n/Contenus/Articles/2016/01/24/Montee-en-cinq-jours-c-est-la-maison-du-bonheur-2601771
foto
Marie-Françoise et Jean-François ont fait construire à Montrieux. Ils ont emménagé après cinq jours et n’ont pas eu de mauvaise surprise. Visite.

Dans son écrin de verdure, protégée par de hautes haies, « La maison du bonheur » – du nom annoncé sur une plaque fixée à côté du portail – est à peine visible depuis la rue. Elle se découvre quand on pénètre dans la cour : elle est toute en bois. Des quelques marches pour accéder à la porte, au bardage. Seul le pied de la construction est en briquettes de Sologne : elles ont été posées après la maison, qui s’appuie, elle, sur une dalle en béton et des pilotis.

S’étendant sur près de 100 m2, elle est composée de huit modules. Fabriqués en Espagne, ils étaient arrivés sur camions et avaient été soulevés, posés et assemblés en trois jours seulement. C’était en avril 2015 ( voir la publication du 23 avril 2015).
Les professionnels de Casa Natura avaient commencé l’installation le mercredi matin. « Le montage à proprement parler a duré trois jours : mercredi, jeudi, vendredi, se rappellent Marie-Françoise et Jean-François Chollet, qui ont suivi l’évolution du chantier express de près. Les ouvriers, qui avaient pris un peu de retard, ont ensuite mis deux jours pour faire les finitions : ils sont partis le lundi matin. Le lundi soir, on dormait là ! On n’avait plus qu’à poser nos valises. »
Par finitions, entendez tous les raccordements et les raccords (électriques, par exemple) à faire entre les différents modules ; ils étaient déjà équipés des blocs sanitaires, déjà carrelés, déjà peints etc.

Une odeur de bois

Aujourd’hui, quand on pénètre dans la maison, il est difficile de retrouver ces huit modules. Ce sont des pièces, qui se succèdent – une première salle de bain, une chambre avec de grands placards, un bureau, une suite parentale avec sa propre salle d’eau et une grande pièce à vivre, avec cuisine ouverte. Impossible par contre d’oublier que l’on est dans une construction en bois : l’odeur, chaleureuse et agréable, est prégnante.
« On se sent bien… Quand on touche les murs, c’est moins froid. C’est doux. Le bois, ça respire, c’est plus sain », souligne Marie-Françoise, qui ne regrette pas la maison traditionnelle dans laquelle elle vivait jusqu’alors. Elle ajoute : « Même les plantes se plaisent mieux ici ! Je le vois bien avec les orchidées : depuis que l’on est là, elles refleurissent ! »

Économe en chauffage

Il faut dire aussi que la maison est particulièrement bien orientée : trois baies vitrées donnent plein Sud. Elles s’ouvrent sur une petite terrasse et un jardin. « Dès que le soleil se montre, on sent la chaleur. La maison est BBC (Bâtiment basse consommation). Elle est chauffée avec un poêle à bois, régulée par un thermostat. C’est d’ailleurs très économique. Depuis notre installation nous avons acheté pour moins de 200 € de granulés », se réjouissent Marie-Françoise et Jean-François.
S’ils sont aujourd’hui enchantés de leur choix, ils ne cachent pas avoir été pris « pour des originaux » : « Beaucoup nous ont mis en garde, pensaient que l’on aurait une espèce de mobile home… »
Vraiment, ils assurent n’avoir eu aucune mauvaise surprise. Ils ne voient aucun défaut, aucun problème. « Quelques semaines après la construction, des réglages ont été nécessaires au niveau des fenêtres : les ouvriers sont revenus une journée, mais ce n’était rien de grave », trouvent-ils juste à redire. Non, vraiment leur maison est celle du bonheur !

Valérie Pernette

Volver arriba